Le terme « Mycorhize » caractérise une relation intime et stable (symbiose mutualiste) entre des champignons et les racines des plantes. Ces symbioses génèrent un énorme réseau d’hyphes dans le sol, qui va s’associer à la communauté végétale et permettre l’apport d’eau, de nutriments aux plantes, améliorant ainsi leurs croissances et leurs résistances aux stress.
L’association mycorhizienne est l’association la plus importante dans les différents écosystèmes de notre planète en terme d’individus concernés et en terme d’impact sur les écosystèmes.
Il existe différents types de mycorhizes. Notre entreprise s’intéresse aux mycorhizes les plus anciennes et les plus répandues : les Mycorhizes à Arbuscules. En effet, ces mycorhizes colonisent 72% des plantes terrestres. Ces mycorhizes sont également les plus ancestrales puisqu’elles sont datées à plus de 450 millions d’années. Cette datation a été estimée grâce à la découverte de spores fossiles. Ces associations symbiotiques auraient joué un rôle prédominant dans l’évolution des plantes aquatiques en plantes terrestres (vascularisation).